J. M. Cañellas – Photographie des Artistes

Josep Maria Cañellas s’est beaucoup illustré à travers la photographie de nus dont la teneur érotique n’échappera à personne. Cette catégorie de photographies est, de loin, la plus représentée dans les images qu’on pourra consulter ici.
Si cela devait froisser votre sur-moi, faites acte de contrition et passez votre chemin.

Un bref descriptif de l’application vous est proposé dans cette page de présentation.

Rechercher une photo de J. M. Cañellas

AideAide

FermerFermer



ex. Alhambra, cancan, chromo, guéridon, Paris, stéréo



Traviata

9 résultats

1
s/n
144-639
Photo 144-639 [JMC s/n]
Repro. : TodoColeccion
Catég.Portraits
Desc.Jeune femme en sous-vêtement coiffée d'un grand chapeau à fleurs assise de face sur un tabouret. Elle tient dans la main droite un éventail replié qu'elle appuie sous son mention.
Thèmesartistes ; danseuses ; cancan ; sous-vêtements ; boucles d'oreille ; colliers ; gants ; éventails
Techniquetirage papier ; Cabinet 11 x 16,5 cm ; tirages multiples

Identification

SourceTodoColeccion (Baron)
TitreRetrato de Traviata
Datation1890's
Propr.En vente
Notes GCCarton avec l'adresse 65, rue des Abbesses.
Au moins un autre tirage de cette photographie est attesté (cf. id. 144-465).

Observations

Repro.Reproduction avec filigrane apparent du vendeur.
Notes GCLa même danseuse que sur id. 143.
2
s/n
144-465
Photo 144-465 [JMC s/n]
Repro. : CPGC1
Catég.Portraits
Desc.Jeune femme en sous-vêtement coiffée d'un grand chapeau à fleurs assise de face sur un tabouret. Elle tient dans la main droite un éventail replié qu'elle appuie sous son mention.
Thèmesartistes ; danseuses ; cancan ; sous-vêtements ; boucles d'oreille ; colliers ; gants ; éventails
Techniquetirage papier ; albumine ; tirages multiples

Identification

SourceCPGC1
Titre[Portrait en pied de l'artiste la Traviata]
Datation1895-1898
Propr.CPGC1
Notes GCTraces d'usure prononcées. Support carton en mauvais état.
Carton avec l'adresse 65, rue des Abbesses.
Au moins un autre tirage de cette photographie est attesté (cf. id. 144-639).

Observations

Notes GCLa même danseuse que sur id. 143.
3
s/n
100-421
Photo 100-421 [JMC s/n]
Repro. : MCHP
Catég.Portraits
Thèmesartistes ; danseuses ; cancan ; boucles d'oreille ; colliers
Techniquetirage papier ; albumine ; 14,3 x 8,2 cm

Identification

SourceME (№ 100)
Titre[L'actriu Cri-cri]
Datation1895-1898
Propr.MCHP
Notes GCME : erreur de datation (le catalogue inverse systématiquement les dates de présence de Cañellas à l'atelier du 60, boulevard de Clichy [1893-1895] avec celles de sa présence à l'atelier du 65, rue des Abbesses [1895-1898]).
Le titre (forgé) "Portrait de l'actrice Cri-cri" n'est pas celui que donne le musée Carnavalet, qui répertorie la photo sous le titre "Portrait en pied de l'artiste la Traviata".
Je me demande si Cri-cri ne désigne pas plutôt la danseuse de can-can de id. 96.

Identification

SourceMCHP (PH8782)
TitrePortrait en pied de l'artiste la Traviata
Desc.Au verso sur le montage, imprimé à l'encre ocre : "PHOTOGRAPHIE DES ARTISTES /.../ J. Canellas /.../ 65, RUE DES ABBESSES / Paris".
Datation1895-1897
Propr.MCHP

Observations

Notes GCSans doute la même danseuse que sur id. 143.
Il y a hésitation sur son nom (d'artiste) : "Cri-cri" selon ME, "Traviata" selon MCHP.
Au vu des ressemblances avec d'autres photographies mentionnant la même artiste sous le nom de "Traviata", on peut penser que ce nom est le bon. Ou alors envisager que l'artiste ait été connue sous plusieurs noms différents, ce qui n'est pas impossible.
Il est possible que ME ait désigné à tort le présent portrait comme celui de "Cri-cri" (ou "Krikri"), en lieu et place du portrait id. 96. Voir les références citées dans cette fiche.
4
s/n
143-464
Photo 143-464 [JMC s/n]
Repro. : MCHP
Catég.Portraits
Desc.Jeune femme en sous-vêtement assise de trois quarts sur un tabouret, les mains sur les hanches.
Thèmesartistes ; danseuses ; cancan ; sous-vêtements ; boucles d'oreille ; colliers
Techniquetirage papier ; albumine

Identification

SourceMCHP (PH8783)
TitrePortrait en pied de l'artiste la Traviata
Datation1895-1897
Propr.MCHP

Observations

Repro.Carton avec l'adresse 65, rue des Abbesses.
Notes GCSans doute la même danseuse que sur id. 100.
5
s/n
462-799
Photo 462-799 [JMC s/n]
Repro. : eBay
Photo 462-799 [JMC s/n]
Repro. : eBay
Catég.Nus
Desc.Femme nue assise de face sur un lit recouvert d'une couverture matelassée. Elle s'appuie sur son coude gauche et tient en l'air de sa main droite un pan du voile qui lui passe sur les reins.
Thèmesfemmes nues ; colliers ; lits ; couvertures ; draperies ; voiles
Techniquevue stéréoscopique ; tirage papier ; albumine ; 8,5 x 17,5 cm ; Tirage contrecollé sur carton.
Attrib.probable

Identification

SourceeBay (photo-discovery) (353219425291)
TitreStereo, étude artistique, une femme nue
Datationcirca 1890

Observations

Notes GCIl me semble reconnaître dans le modèle l'artiste dénommée Traviata photographiée en sous-vêtements dans le studio du 65, rue des Abbesses (cf. id. 143 et id. 144) : même collier, même bracelet au bras droit, même morphologie de poitrine. La couverture matelassée pourrait être celle qu'on aperçoit sur JMC 4480.
6
4498
551-5
Photo 551-5 [JMC 4498]
Repro. : Archives d'Eros
Catég.Nus
Desc.Femme, le buste nu, assise de trois quarts face sur un tabouret. Elle porte encore son pantalon et ses bas. Elle porte les mains à ses cheveux qu'elle étire sur toute leur longueur.
Thèmesfemmes nues ; colliers ; boucles d'oreille ; tabourets

Identification

SourceArchives d'Eros (1402a737)
Notes GCSite jumeau des Larmes d'Eros (accès via un compte utilisateur), dossier Cañellas.

Observations

Notes GCJe suis presque certain de reconnaître ici le modèle dénommé Traviata qu'on peut voir assise (habillée) sur le même tabouret sur id. 144 et id. 143 et allongée nue sur id. 462.
7
s/n
101-422
[sans repro. numérique connue]
[sans repro. numérique connue]
Catég.Portraits
Desc.Femme en tenue de cycliste debout à côté d'une bicyclette le pied sur le guidon
Thèmesfemmes ; bicyclettes ; décor toile peinte parc ; décor toile peinte lac
Techniquetirage papier

Identification

SourceME (№ 101)
Titre[Femme à la bicyclette]
Datation1895-1898
Propr.BnF
Notes GCCarton support avec l'adresse 65, rue des Abbesses (catalogue, p. 146).
ME : erreur de datation. Le catalogue inverse systématiquement les dates de présence de Cañellas à l'atelier du 60, boulevard de Clichy [1893-1895] avec celles de sa présence à l'atelier du 65, rue des Abbesses [1895-1898].

Observations

Notes GCPeut-être la danseuse de cancan des clichés id. 100 et id. 143.
8
s/n
96-417
[sans repro. numérique connue]
[sans repro. numérique connue]
Catég.Portraits
Desc.Femme de dos, le visage tourné en arrière. Elle porte une jupe à volants typique des danseuses de revue relevée sur son dos, laissant voir son pantalon et ses bas.
Thèmesartistes ; danseuses ; cancan ; sous-vêtements
Techniquetirage papier ; albumine ; 10,8 x 16,6 cm

Identification

SourceME (№ 096)
Titre[Femme de dos relevée]
Datation1893-1895
Propr.BnF
Notes GCLe tirage conservé à la BnF et reproduit dans ME est collé sur un carton mentionnant "J.M. Cañellas / 60, boulevard de Clichy, Paris".
ME commet une erreur de datation corrigée ici (le catalogue inverse systématiquement les dates de présence de Cañellas à l'atelier du 60, boulevard de Clichy [1893-1895] avec celles de sa présence à l'atelier du 65, rue des Abbesses [1895-1898]).
Par aillleurs, on peut se demander si le titre "Portrait de l'actrice Cri-cri" donné par ME au cliché id. 100 ne serait pas plus plausible ici, où l'on a vraisemblablement affaire à une danseuse du Moulin rouge (Carnavalet donne à id. 100 le titre "Portrait en pied de l'artiste la Traviata").

Observations

Notes GCCricri, Cri-cri ou Krikri. Vraisemblablement le portrait d'une danseuse du Moulin Rouge. La « môme Cricri » est un nom de scène adopté par plusieurs danseuses successives de l'établissement. Il est encore attesté dans les années 1920.
Une « môme Cricri », sœur de la « Macarona » (alias Georgette la Vadrouille), est évoquée parmi les danseuses du Moulin Rouge dans les mémoires imaginaires de la Goulue rédigées par Michel Souvais (« Moi, la Goulue de Toulouse-Lautrec: les mémoires de mon aïeule »).
9
s/n
96-909
Photo 96-909 [JMC s/n]
Repro. : Google Books
Catég.Portraits
Desc.Femme de dos, le visage tourné en arrière. Elle porte une jupe à volants typique des danseuses de revue relevée sur son dos, laissant voir son pantalon et ses bas.
Thèmesartistes ; danseuses ; cancan ; sous-vêtements
Techniquetirage papier ; albumine

Identification

SourceMCHP (via Google Books) (Num. inv. 8783)
TitreLa danseuse Krikri
Desc."Portrait retroussé" par Joseph [sic] Canellas
Propr.MHCP
Notes GCCe tirage conservé au musée Carnavalet est signalé par ME dans le descriptif associé au tirage de la BnF (ME donne le № d'inventaire PH8783 mais ce № est celui d'un portrait de Traviata).
Selon ce signalement, la photographie fut montrée lors de l'exposition "Portraits d'une capitale…" tenue au musée Carnavalet fin 1992 - début 1993.

Observations

Repro.La reproduction est extraite d'un scan du livre "Secrets d’État" de Bruno Fuligni (Éditions de l’Iconoclaste, 2014) sur Google Books. Elle apparaît p. 118 avec pour légende "L'actrice Krikri". Elle est sourcée "© Joseph Canellas/Musée Carnavalet/Roger-Viollet".
La photographie est légèrement recadrée sur cette reproduction par rapport au tirage conservé à la BnF et reproduit dans le catalogue du musée de l'Empordà.
Notes GCCricri, Cri-cri ou Krikri. Vraisemblablement le portrait d'une danseuse du Moulin Rouge. La « môme Cricri » est un nom de scène adopté par plusieurs danseuses successives de l'établissement. Il est encore attesté dans les années 1920.
Une « môme Cricri », sœur de la « Macarona » (alias Georgette la Vadrouille), est évoquée parmi les danseuses du Moulin Rouge dans les mémoires imaginaires de la Goulue rédigées par Michel Souvais (« Moi, la Goulue de Toulouse-Lautrec: les mémoires de mon aïeule »).

Haut de page